• Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4

jeudi, 15 avril 2010

L’Aconit en IPER

DSC08323.JPGL’Aconit est entrée début mars en indisponibilité périodique pour entretien et réparation (IPER). Cet arrêt technique majeur s’inscrit dans le cycle de vie normal du bâtiment. Après avoir affronté les mers pendant des mois, tout bâtiment nécessite d’être bichonné (régénération du potentiel) pendant plusieurs semaines afin d’être en mesure de continuer ses missions par la suite. DSC08346.JPG Il s’agit toujours d’un véritable chantier, minutieusement préparé et mené. L’IPER de l’Aconit durera trois mois, dont un passage au bassin de mars à mai. Le bâtiment est ainsi mis en cale sèche afin de permettre l’entretien approfondi de sa coque. Les travaux menés sur celle-ci sont d’ailleurs à la pointe de l’innovation. DSC08337.JPG

L’Aconit est en effet le premier bâtiment militaire français à bénéficier d’un décapage de coque par ultra haute pression associé à une application de protecteur siliconé. Bien que paraissant simple, il s’agit d’un procédé issu d’une longue recherche. Améliorant la glisse sur l’eau du navire, il permettra un entretien très simplifié de la coque à l’avenir et une consommation moindre de carburant pour une vitesse de navigation identique.

DSC08351.JPG Pendant ce temps là, le reste du bord est également passé au peigne fin de nombreux travaux. Les échafaudages hérissent la mature. Les marins comme des ouvriers de diverses entreprises interviennent sur la plupart des installations du bord, des machines aux armes en passant par les cuisines ou les locaux vie. DSC08417.JPG Du coup, une partie de l’équipage se replie dans des bureaux à terre pour pouvoir continuer de traiter les dossiers alors même que le bâtiment bruit d’un vacarme assourdissant, nécessaire pour l’entretien du fer.

vendredi, 29 janvier 2010

Cohésion et détente à Orcières.

chiens.JPG L’équipage de l’Aconit a eu la chance de vivre en commun une journée dédiée aux sports de montagne sur le site d’Orcières-Merlette (Hautes Alpes), ce 21 janvier. orcieres_statut.JPG Le voisinage du site de Toulon avec le début des Alpes a permis cette sortie consacrée à la cohésion et à la détente. la_station.JPG Une façon de souder de façon originale l’équipage, après d’intenses engagements opérationnels en 2009 et avant l’importante échéance de l’arrêt technique majeur prévu à partir du mois de mars. montagne.JPG Chacun, selon ses goûts, a ainsi pu skier, marcher en raquettes et même plonger sous la glace ou voler en parapente, par un temps radieux sur un site généreux et magnifique. les_pistes.JPG

vendredi, 15 janvier 2010

Galette des rois pour fêter Noël…

L’Aconit étant en déploiement jusqu’aux vacances de fin d’année, Noël n’avait pu être fêté comme il se doit à bord avec les familles. personnel.JPG

C’est donc autour… d’une galette des rois qu’elles se sont retrouvées le 6 janvier pour découvrir les cadeaux oubliés par le père Noël dans le hangar hélicoptère. galette.JPG

Les plus jeunes étaient ainsi doublement à la fête, potentiellement sacrés rois et comblés de présents. cadeau.JPG

Une occasion également pour le nouveau commandant de présenter ses vœux et de faire connaissance de façon moins formelle avec les familles présentes.

Un nouveau commandant pour l’Aconit

remise_fouragere.JPG Le capitaine de vaisseau Guillaume Goutay a cédé le 17 décembre 2009 le commandement de l’Aconit au capitaine de frégate Christophe Eugène. nouveau_cdt.JPG

Le capitaine de vaisseau Jubelin, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la force d’action navale (flotte de surface) a fait reconnaître ce dernier à l’équipage rassemblé au grand complet sur le pont d’envol.

remise_fouragere.1JPG.JPG

La cérémonie s’est déroulée au retour immédiat de la FLF d’un déploiement d’un mois en Méditerranée, par un matin ensoleillé et glacial.

garde_d__honneur.JPG

De quoi permettre au nouveau commandant de découvrir la motivation et la résistance de son équipage.

dimanche, 13 décembre 2009

Dernière escale 2009, à Palerme.

Sicile__Cote_Nord.JPGDouzième et dernière escale de l’Aconit pour cette année 2009 : Palerme, en Sicile. Habitués à voir de près les rivages de l’île, face à l’Italie, lors du traditionnel passage du détroit de Messine sur la route des théâtres orientaux, les marins y ont cette fois mis pied à terre. Site_d__Erice.JPG La Sicile est pour eux, comme à chaque fois qu’ils la voient en retour de mission, le signal de l’arrivée prochaine à Toulon. Elle donne cette fois-ci également le point final à une riche succession d’escales, réalisées au cours de l’an 2009. Purement orientées vers le rayonnement ou plus communément nécessaires à la reconstitution du potentiel du bâtiment et de ses marins, ces « relâches » rythmant leurs activités sont toujours impatiemment attendues. Palerme__La_cathedrale.JPG Palerme__Place_de_la_cathedrale.JPG

La récompense en quelque sorte des efforts consentis en mer. Palerme symbolise cette fois l’étendue des réalisations de l’équipage durant cette année riche en rebondissements. Très bonne fin d’année de la part de l’Aconit à chaque lecteur de ces lignes.

jeudi, 10 décembre 2009

Escale à Rhodes

L’Aconit était à Rhodes début décembre, deuxième escale de son périple méditerranéen de fin d’année. L__Aconit_accostee_a_Rhodes.JPG Cette île grecque située juste en-dessous de la Turquie, aux souvenirs chevaleresques et médiévaux, s’est montrée d’un accueil particulièrement chaleureux. Croix_de_Malte__souvenir_des_chevaliers.JPG Les marins ont pu y remettre pied à terre après deux semaines non stop de mer et une escale algérienne un peu confinée. Vue_panoramique.JPG Ils ont pu visiter notamment le site de Lindos pour les plus chanceux, héritage du passé antique et médiéval flamboyant de l’île aux chevaliers. Rochers_bordant_Lindos.JPG Une soixantaine de personnes sont à leur tour venues à la rencontre des marins, lors de visites du bord par des habitants locaux, très francophiles, et des expatriés. La reprise de la mer pour quelques jours signifie un nouvel et dernier « affrontement » avec le Charles de Gaulle.

jeudi, 3 décembre 2009

L'Aconit au mouillage en rade de La Sude

DSCN0103.JPG Toujours en grandes manœuvres avec le groupe aéronaval, l’Aconit était le 1er décembre 2009 en rade de La Sude pour un mouillage technique dans ce port de Crête au charme vallonné et campagnard. DSCN0106.JPG

Cette halte a permis aux marins d’apercevoir la terre de près, ce qui ne leur était pas arrivé depuis une dizaine de jours, après le départ d’Alger. DSCN0107.JPG La beauté du site a justifié quelques moments de contemplation, dont voici quelques souvenirs en image, un avant-goût d’une escale dans une autre île grecque prévue prochainement. DSCN0111.JPG

samedi, 28 novembre 2009

L’Aconit à Alger.

La frégate était en escale à Alger en cette fin d’année. DSC07360.JPG DSC_0118.JPG

Le but en était de rendre le pavillon national visible dans le port de cet Etat aux relations privilégiées avec la France. Celles-ci ont été excellentes entre les deux marines durant toute la durée de la présence de l’Aconit sur les quais algériens.

DSC07545.JPG

Plusieurs invitations ont en effet été lancées à tous niveaux entre les deux institutions, que ce soit à bord, au sein d’organismes locaux et culturels ou lors d’une rencontre sportive.

DSC_0170.JPG

Les marins de l’Aconit ont en outre pu saisir l’importance de l’implantation diplomatique française dans ce pays, l’une des plus vastes au monde. Le tout dans un climat de liesse populaire suite à la qualification de l’Algérie pour les prochains mondiaux de football.
Une escale particulière en bien des aspects. L’Aconit rejoint maintenant le groupe aéronaval avec le Charles de Gaulle afin de participer à une remontée en puissance méditerranéenne du porte-avions.

mercredi, 25 novembre 2009

Les écoliers de Chalon-sur-Saône à l’abordage de l’Aconit

Quarante enfants de huit à dix ans ont pris d’assaut la FLF Aconit les 12 et 13 novembre derniers. Issus d’une école élémentaire de Chalon-sur-Saône, ville marraine de l’Aconit, ils ont enfin pu voir de leurs propres yeux le bâtiment dont ils avaient suivi de près les péripéties de ces derniers mois en Océan Indien. ARRIVEE_ACONIT.JPG Cette visite constituait pour ces écoliers un voyage scolaire bien particulier puisqu’il leur permettait, loin de leur cité natale, de découvrir la mer pour certains ainsi que d’appréhender la Marine, institution moins évidente vue de Bourgogne. PERISCOPE.JPG C’est à un rythme vivant que les élèves, emplis de curiosité, ont fait connaissance avec la frégate furtive, lors d’une visite active où ils ont pu tour à tour se prendre pour pompiers, fusiliers, détecteurs ou timoniers. SEANCE_DE_TIR.JPG Ils se sont plus largement ouverts avec le même entrain au milieu maritime via une découverte du CROSS La Garde (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage), une approche nautique de la rade de Toulon ou encore une étude passionnante des racines de la Royale au Musée de la Marine de Toulon. Les marins de l’Aconit ont quant à eux gardé de cette rencontre un florilège de dessins que leurs jeunes visiteurs ont eu à cœur de leur remettre avant de rejoindre Chalon. Un échange de bons procédés qui restera gravé dans les cœurs.

mardi, 27 mai 2008

Allo? Service SIC

le service sicAu sein de l’Aconit, le service SIC (7ème compagnie) est celui qui nous permet de rester en contact quasi-permanent avec la métropole via Internet et la téléphonie… Il est, de par ses fonctions, un maillon participant très activement à la vie du bord et au maintien du moral de l’équipage durant les nombreuses absences du bâtiment loin du port base.

Le service SIC se compose d’un chef de service, un enseigne de vaisseau, dirigeant l’ensemble des activités au sein des différents secteurs. Le chef du PC TELEC, dit le "Maître TRANS" supervise l’intégralité des transmissions du bord, aidé d’un quartier maître. Le maître principal chef du secteur réseaux intérieurs, reste "l’expert" de toutes les communications intérieures au bâtiment (téléphonie et informatique). Enfin le maître chef du secteur télécoms, gère toutes les communications externes du bâtiment (transmissions radio et satellite) ; il est responsable de la régie TV et vidéo, et il est également adjudant de la compagnie c’est à dire qu’il s’occupe de la gestion militaire du personnel.

Pour le secteur réseaux intérieurs avec le second maître spécialiste en informatique est le "Bill Gates"de l’Aconit. Un autre second maître s’occupe du maintien en service du Système Numérique de Transmissions Intérieures (SNTI) et des téléphones auto générateurs (TAG) ; il est aidé dans sa tâche par un quartier-maître, petit génie en herbe des réparation de casques et micros, tandis que la téléphonie n’a plus vraiment de secrets pour le quartier-maître qui assure le « service après vente » d’Aconit télécom !

Terminons par le secteur télécoms avec l’adjoint au chef de secteur, surnommé le "dompteur des équipements radioélectriques" et présentateur vedette de "furtive TiVi". Une jeune quartier-maître apprend à dompter les équipements radioélectriques et s’occupe avec maestria de la maintenance des différents émetteurs-récepteurs du bord. Enfin, un jeune matelot fraîchement embarqué avant notre départ en mission découvre la vie à bord après quelques mois de formation.

- page 5 de 6 -